Le collagène est une protéine présente chez l’homme et l’animal et constitue la structure primaire des dents, des os, des tendons, du cartilage et des tissus conjonctifs.

En particulier, des groupes de fibres de collagène forment la composante acellulaire du parodonte.

Lorsque le ligament parodontal est endommagé, la maladie parodontale s’installe. Il s’agit d’un ensemble de maladies inflammatoires qui affectent le tissu de soutien des dents et provoquent des gingivites, voire des parodontites.

Le collagène favorise la stabilisation de la plaie et agit comme un agent chimiotactique pour divers types de cellules impliquées dans le processus de cicatrisation, y compris les fibroblastes gingivaux et du ligament parodontal (Postlethwaite et al. 1978)

Comme le collagène se dégrade rapidement dans la cavité buccale de manière non inflammatoire, il a été possible d’utiliser des membranes de collagène dans des procédures de régénération tissulaire guidée (GTR) et de régénération osseuse guidée (GBR) pour augmenter la perte de tissu parodontal et péri-implantaire respectivement (Nyman et al. 1980, Karing et al. 1980, Nyman et al. 1982, Dahlin et al. 1988). 

Le collagène est une protéine présente dans les tissus conjonctifs de tous les mammifères, ce qui lui confère un haut niveau d’homologie. Cela a permis de réaliser plusieurs membranes de collagène d’origine animale pour les procédures GTR ou GBR. 

C’est sur la base de ces expériences que le projet H42 a été mis au point.

H42 est un hydrogel polymère à viscoélasticité modulée qui peut être utilisé comme gel adjuvant dans le traitement non chirurgical de la parodontite et de la péri-implantite, après l’élimination mécanique de la plaque, l’élimination du biofilm et le lissage des racines dans les poches parodontales et péri-implantaires.

Levrini L.; Paracchini L.; Nosotti M.G. The Capacity of Periodontal Gel to Occupy the Spaces Inside the Periodontal Pockets Using Computational Fluid Dynamic. Dentistry Journal. 2019 [PubMed]

H42 crée les meilleures conditions pour favoriser le processus de cicatrisation des tissus autour de la dent/implant en favorisant la réduction de la poche gingivale et la restauration de l’attache fonctionnelle de la dent/implant.

H42 ne contient pas d’antibiotiques et est à base de collagène de type I d’origine équine et d’acide ascorbique.

L’utilisation de collagène équin rend le H42 utilisable également par les communautés qui, pour des raisons religieuses, ne permettent pas l’utilisation de produits d’origine bovine ou porcine.